Christian Bouvet, « Jules Huard (1868-1933) »

Notice

Avec Jules Huard, l’entreprise née dans un petit artisanat borné aux horizons du pays de Châteaubriant, se développe, se spécialise, se transforme en une grande société industrielle qui impose des innovations technologiques à la pointe de la technologie mondiale.

Partir apprenti pour devenir le premier industriel de la charrue en France demande des capacités, un travail acharné, de la chance, une volonté de fer, une croyance sans borne dans le progrès technologique, un regard toujours tourné vers l’avenir, une autorité de chef et des principes.

Jules Huard, c’est une extraordinaire personnalité dont l’une des plus belles facettes est d’être le tendre époux de Victorine, qui lui a donné douze enfants, et qui a été sa plus fidèle et efficace collaboratrice.

Cet ouvrage, tout en couleurs, associe un texte de lecture facile à 130 documents, un ensemble exceptionnel qui renouvelle largement l’iconographie de l’entreprise Huard avant 1933. Le très beau papier met en valeur la qualité des images et des couleurs.

 

Renseignements pratiques

 Ouvrage de 104 pages, format à l’italienne 26 x 21 cm. Papier couché satin 170 g. Reliure cartonnée avec couverture pelliculée. Impression en quadrichromie. Édition : octobre 2016.

 Prix public : 23 euros. Prix adhérent : 20 euros. Port en sus. Pour avoir des précisions : voir page « Nous contacter ».

 

 

 

 

Christian Bouvet, Huard. 1863-1987. Châteaubriant

 

Notice

● En 1863, Jean-François Huard, un artisan qui fabrique et répare des mécanismes de moulins, crée un atelier à Châteaubriant. Ses fils Jules et François transforment l’entreprise artisanale en une grande société industrielle de machinisme agricole, avec une spécialité : la charrue-brabant. Charrues-brabants à traction animale puis charrues portées réversibles derrière tracteurs font de Huard le premier constructeur français de charrues de 1914 à 1987.

● Cet ouvrage étudie, en cinq parties, comment quatre générations de la famille et plusieurs milliers de personnes et de femmes ont façonné une histoire ancrée au cœur de la vie castelbriantaise. Histoire technologique, certes, mais avant tout, une aventure humaine, tissée d’une culture originale, avec ses valeurs, ses manifestations et ses individualités.

● Cette « aventure Huard » est analysée à partir d’archives de l’entreprise, aussi est-elle étroitement associée à la reproduction de près de 400 documents, surtout en couleur, dont certains sont très rares, aujourd’hui propriété de l’association.

● En outre, des « Mémoires » proposent des citations et de courts récits de personnes qui ont vécu l’aventure Huard. En fin d’ouvrage, un glossaire et une généalogie simplifiée de la famille Huard.

 

Renseignements pratiques

● Ouvrage de 160 pages. Format original : 25 x 25 cm. Reliure cartonnée avec couverture pelliculée. Fort papier couché mat (170 g), tout en quadrichromie. Édition : mars 2005.

● Prix public : 38 euros. Prix adhérent : 28 euros. Port en sus. Pour avoir des précisions : nous contacter.

 

 

 

Christian Bouvet, Fernand Havard, Huard. Les sorties annuelles. Vers 1950-1978

 

Notice

● Cette aventure a concerné plusieurs milliers de personnes, de Châteaubriant et de sa région, au temps de l’âge d’or du paternalisme Huard, partagé par la quasi-totalité du personnel. Ce paternalisme s’exprime jusque sur les lieux de détente. Les sorties annuelles sont des fêtes d’entreprise : de 1955 à 1978, la sortie annuelle est une grande fête familiale et d’usine. Tout le monde peut y participer et y trouver son compte.

● L’essor de ces sorties est aussi resitué dans son contexte de la France des années 1950-1960. Beaucoup de familles d’ouvriers et d’employés n’ont pas de voiture. La sortie joue un incontestable rôle social et festif. C’est aussi un puissant facteur de découverte.

● L’ensemble des textes et des clichés témoigne des caractéristiques des sorties annuelles. Cet ensemble constitue un formidable tableau historique et sociologique du personnel Huard, hors de l’usine et souvent en famille, aux belles heures de la puissance de l’entreprise après la Seconde Guerre mondiale.

● Un bel ouvrage cartonné, illustré de 150 clichés.

 

Renseignements pratiques

● Ouvrage de 56 pages. Format à l’italienne : 26 x 20. Reliure cartonnée avec couverture pelliculée. Fort papier couché mat (170 g), deux couleurs. Édition : décembre 2012.

● Prix public : 12 euros. Prix adhérent : 10 euros. Port en sus. Pour avoir des précisions : nous contacter.

 

 

Christian Bouvet, Fernand Havard, Huard. La journée du Cinquantenaire. 30 mai 1949

 

Notice

● Officiellement, la journée du 30 mai 1949 célèbre la fondation de la « Société Huard Frères », le 1er janvier 1899. La réalité est bien plus complexe. Cette journée du 30 mai 1949 célèbre avant tout Jules Huard présenté comme le « fondateur », et l’achèvement de la reconstruction de l’usine après le bombardement du 8 juin 1944. C’est aussi la récompense du formidable effort de tout le personnel depuis la fin de la guerre. C’est incontestablement la plus grande fête de l’histoire de l’entreprise Huard.

● Après une présentation du déroulement de la journée, une étude montre l’intérêt historique et mémoriel de cette journée en quatre points : la réalité complexe du Cinquantenaire, l’hommage à Jules Huard, la fête de la reconstruction et de la modernisation de l’usine, une fête de la réussite et de la fierté.

● Cet ouvrage est aussi un album de photos de cette journée : 47 clichés de cette journée sont présentés. Le maximum de personnes a été identifié grâce à la mémoire des Anciens et cette identification est notée sur la plupart des photos. Un index regroupe les noms de 270 personnes identifiées.

 

Renseignements pratiques

● Ouvrage de 56 pages. Format à l’italienne 26 x 20 cm, papier couché brillant 135 g. Édition : juin 2011.

● Prix public : 12 euros. Prix adhérent : 10 euros. Port en sus. Pour avoir des précisions : nous contacter.

 

 

 

Christian Bouvet, Catherine Ciron, Fernand Havard, Huard. L’aventure des apprentis

 

Notice

● Longtemps dans l’entreprise Huard, suivant la tradition, les apprentis ont appris leur métier sur le tas. En accord avec la législation nouvelle, sous l’impulsion de Paul Huard, naît l’école d’apprentissage en 1935-1936. Ce centre acquiert vite une grande renommée, pépinière d’hommes qualifiés. Cet ouvrage n’est pas une simple histoire de ce centre d’apprentissage. Il conte et explique une formidable aventure de jeunes qui s’ancre dans une culture de formation et d’éducation, définie et portée par la passion de Paul Huard pour ses « arpets ». S’ajoutent de formidables souvenirs.

● Une première partie, intitulée « La naissance de l’école d’apprentissage », présente la naissance, la structuration et la culture de l’apprentissage. Une seconde partie, intitulée « L’âge d’or de l’école professionnelle (1944-1972) », analyse l’organisation de l’apprentissage, le rôle du sport et des loisirs.

● Exceptionnel : toutes les promotions d’apprentis, de 1935 à 1968, sont représentées par des photos de groupes avec les noms des photographiés. Les listes récapitulatives de ces promotions figurent en fin d’ouvrage. S’y ajoutent de très nombreux documents, souvent uniques.

 

Renseignements pratiques

● Ouvrage de 120 pages, format à l’italienne 26 x 20 cm. Reliure cartonnée avec couverture pelliculée. Fort papier couché mat (170 g), deux couleurs. Édition :  avril 2007.

● Prix public : 28 euros. Prix adhérent, achat à la Maison Huard : 15 euros. Port en sus. Pour avoir des précisions : nous contacter.

 

 

 

Joomla Template by Joomla51.com