• SCEAU ET CONTRESCEAU DE GEOFFROY V DE CHÂTEAUBRIANT, 1247

    L’un des plus beaux documents de l’ouvrage « Châteaubriant au Moyen Âge ».

  • Châteaubriant, rue de Couéré, deux maisons datant de la Renaissance.

    À droite, la Maison de l’Ange ; à gauche, un logis. Leur premier étage en encorbellement présente des décors de parements en pan de bois (damier, croix de Saint-André, chevrons).

  • L’abbaye cistercienne de Melleray

    L’abbaye est fondée en 1145. Aux 17e et 18e siècles, un formidable effort de restauration et de construction transforme l’abbaye. Melleray devient au 19e siècle un grand centre spirituel et un domaine agricole pionnier dans l’Ouest (voir livre : Melleray).

  • FORGE URBAINE VERS 1500

    L’outillage est réduit à une cheminée, une enclume, des tenailles et un marteau. Document de l’ouvrage « Châteaubriant au Moyen Âge ».

  • La Maison Huard à Châteaubriant

    Berceau de l’entreprise Huard de 1869 à 1907, restaurée en 2007-2008, elle abrite un espace muséographique et de mémoire organisé et renouvelé par l’Association Huard Burzudus, partenaire de l’Hippac (voir livre : Huard. 1863-1987).

  • Le moulin du Petit Châtelier, à Erbray, vers 1870

    C’est le dernier moulin sur pivot construit au Pays de Châteaubriant en 1861-1862. Aquarelle de Gary Harmer d’après divers dessins (voir livre : Les Moulins au Pays de Châteaubriant. Près de 1000 ans d’histoire).

Route et rail. Trains et automobiles au Pays de Châteaubriant

 

BOUVET C., Les routes et les chemins de fer entre 1800 et 1914 : le désenclavement du Pays de Châteaubriant au xixe siècle

BOUVET C., L’ouverture de la gare de Châteaubriant en 1877 : une opération d’urbanisme fondamentale dans l’histoire de la ville

BOUVET C., NAUDIN J., Le Tramway d’Erbray ou le Petit Train (1886-1947)

BOUVET C., CHARRON M., Les garagistes à Châteaubriant de 1900 à 1939 : de l’ère pionnière à l’affirmation de l’automobile

CHARRON M., Une aventure au pays de l’automobile : le garage Charron de 1923 au début des années 1960

 

En 1800, la région offre un « tableau effrayant » de misère de ses voies de communication. En 1914, un quadrillage de voies modernes, routières et ferroviaires, en fait un pays ouvert, bien intégré dans le système des transports de l’Ouest. La question de la réalisation et de la réussite du désenclavement est ainsi posée.

Ce quadrillage du territoire castelbriantais s’organise progressivement en double étoile routière et ferroviaire dont le centre est Châteaubriant. Sa gare est l’objet d’une opération d’urbanisme fondamentale dans l’histoire contemporaine de la ville.

Une des branches de l’étoile ferroviaire est originale : c’est la ligne du Tramway d’Erbray, qui conserve dans nombre de mémoires un extraordinaire capital affectif.

Du début du siècle à 1939, le Pays de Châteaubriant vit la naissance et l’essor de l’automobile. Les garagistes jouent un rôle pionnier qui conjuguent savoir-faire, débrouillardise et intelligence pratique. Le garage Charron, comme les autres garages, connaît alors une extraordinaire aventure.

Au total, cinq études complémentaires, offrant des possibilités d’analyses variées, avec une très riche iconographie.

 

Renseignements pratiques

Ouvrage de 136 pages. Format 20 x 26 cm.

Prix public : 15 euros ; prix adhérent : 12 euros. Port en sus. Pour avoir des précisions : nous contacter.

Joomla Template by Joomla51.com