Christian Bouvet et Michel Charron, Châteaubriant… il y a cent ans. Les trois principales places

Notice

● Sept plans : centre de la ville à la veille de la Révolution et au début du XXe siècle ; la place Saint-Nicolas vers 1920 et en 1910 ; les trois places à la Belle Époque.

● Étude historique : Avec sa chapelle, son cimetière et son marché, la place Saint-Nicolas est un lieu fondamental de la ville close dès le Moyen Âge, considérablement transformée dans les années 1872-1900, avec une nouvelle église remplaçant la chapelle Renaissance. La place de la Motte-à-Madame, promenade créée au milieu du XVIe siècle, est aplanie avant la Révolution pour accueillir les marchés aux bestiaux, extraordinaires vers 1900. La place des Terrasses, créée au XIXe siècle sur des vestiges d’un espace fortifié, conjugue vers 1900 les temps du château, de l’école, de la gare, des marchés et des promeneurs. 

● Cet ouvrage est organisé comme sur les axes, avec une étude historique des trois places, une dizaine de clichés très rares d’artisans et commerçants, et une trentaine d’entêtes de factures.

Renseignements pratiques

● Ouvrage de 64 pages, format 21 x 29 cm, papier 170 g, impression noire. Édition : juin 2004.

● Prix public : 15 euros ; prix adhérent : 10 euros. Port en sus. Pour avoir des précisions : voir page « Nous contacter ».

 

 

Joomla 3.0 Templates - by Joomlage.com