Christian Bouvet, « Ciel mes aïeux, quel temps ! Chronique des temps extrêmes au Pays de Châteaubriant depuis le Moyen Âge »

 

Notice

C’est un recueil de « temps extrêmes » présentés dans le cadre historique des grandes évolutions climatiques, de 1400 à 2003. Dans leur très grande majorité, les temps extrêmes concernent les malheurs qui frappent les hommes dans leur chair, dans leurs récoltes, dans leurs constructions : rigueur des hivers froids, sécheresses, tempêtes, orages, inondations…, en définitive tout ce qui constitue les excès météorologiques.

Avant l’exploitation des données instrumentales, ces temps extraordinaires sont rapportés par des hommes marqués par leur violence, leur dureté, leur « inhumanité ». Ce sont des temps de crise, perçus, vécus. Avant 1700, beaucoup de données concernent des espaces géographiques qui encadrent notre région. Après 1700, la quasi-totalité des sources sont propres au Pays de Châteaubriant et à ses marges ; elles permettent une vue approfondie de l’ampleur des phénomènes, de leur intensité, de leur durée, et de leurs principales répercussions sur la nature et la vie des hommes. Depuis 1945, nombreux témoignages de personnes vivant dans la région viennent à l’appui des données scientifiques et des présentations des journaux .

En plus de divers documents, Gary Harmer a réalisé douze dessins originaux illustrant un dicton météorologique pour chacun des mois de l’année. Chaque dessin illustre une scène avec un homme et son chien savant connaisseur de dictons.

 

Renseignements pratiques

 Ouvrage de 208 pages, format (24 x 16 cm). Reliure cartonnée avec couverture pelliculée. Impression noir et blanc, papier mat satin 150 g. Édition : décembre 2016.

 Prix public : 20 euros. Prix adhérent : 20 euros. Port en sus. Pour avoir des précisions : voir page « Nous contacter ».

 

 

 

Christian Bouvet, « Châteaubriant – Histoire et patrimoine »

 Notice

Cet ouvrage recense le patrimoine historique de Châteaubriant. Son but est de présenter et d’expliquer très simplement, mais avec toute la rigueur historique possible, les principaux lieux et bâtiments qui constituent « le trésor patrimonial » de la cité.

Cet ouvrage s’adresse au grand public, et pas seulement aux visiteurs et aux touristes. Il rendra de grands services aux Castelbriantais eux-mêmes qui apprendront beaucoup sur leur ville.

Cet ouvrage, tout en couleurs, volontairement succinct et de lecture très facile, est avant tout un livre de superbes images commentées. Son faible prix devrait permettre à toute personne intéressée de se le procurer.

Renseignements pratiques

 Ouvrage broché de 36 pages, format (26 x 20 cm). Impression quadri, papier couché 130 g. Édition : mars 2016.

 Prix public : 8 euros. Prix adhérent : 6 euros. Port en sus. Pour avoir des précisions : voir page « Nous contacter ».

 

 

 

Christian Bouvet, « Châteaubriant au Moyen Âge »

Notice

Il n’y a pas d’ouvrages spécifiques sur l’histoire de Châteaubriant au Moyen Âge. En dehors de quelques articles très fouillés et très importants dans des revues, les ouvrages sur Châteaubriant s’attardent surtout, pour cette période, sur les seigneurs, et ils sont aujourd’hui largement obsolètes puisque tous s’inspirent plus ou moins de l’étude généalogique d’Augustin Du Paz publiée en 1619.

La matière de cet ouvrage repose presque exclusivement sur une richesse documentaire très fragmentée et dispersée, analysée notamment à partir des principales problématiques qui structurent le renouvellement fondamental et récent de l’histoire de la Bretagne.

 Cet ouvrage met en valeur au moins cinq points : le rôle fondamental de Béré dans l’origine de Châteaubriant, la naissance de la ville étalée sur plus de deux siècles, le renouvellement de l’histoire des seigneurs de Châteaubriant, l’importance fondamentale du siège de la ville en 1488 par l’armée royale, enfin, l’organisation de la ville et la présentation des principaux traits des habitants à la fin du Moyen Âge.

Cet ouvrage est ce qu’on appelle un « beau livre », tout en couleurs, 300 pages, grand format, avec une scénographie de plus de 200 illustrations qui puisent largement à la richesse iconographique du Moyen Âge, sans oublier les tableaux généalogiques et les plans.

Renseignements pratiques

 Ouvrage de 300 pages, grand format (30 x 24 cm), reliure cartonnée avec couverture pelliculée. Impression quadri, papier mat satin 150 g. Édition : décembre 2015.

 Prix public : 35 euros. Prix adhérent : 30 euros. Port en sus. Pour avoir des précisions : voir page « Nous contacter ».

 

 

 

Antoine Pacault, « La Baronnie de Châteaubriant aux XVIe et XVIIe siècles »

2015 06 02 Baronnie

Notice

 La baronnie de Châteaubriant, son fonctionnement et son personnel, est présentée et analysée aux XVIe et XVIIe siècles. Cette baronnie est très importante par sa taille, par la personnalité et la puissance dans l’État de ses maîtres successifs : Montmorency puis Condé. L’étude essaie d’apprécier l’efficacité de son administration, ses agents, ses moyens, ses résultats, et leurs variations.

 L’étude concerne aussi les populations de la région de Châteaubriant, pour voir comment les affectait le fonctionnement de la baronnie et ses seigneuries, pour voir surtout quelles possibilités d’emplois et de promotions ces seigneuries leur offraient. L’étude accorde une large place aux évolutions sociales en cours, étant entendu que le regard, en raison de la nature des sources disponibles, se concentre surtout sur le monde des notables, nobles et roturiers.

Cet ouvrage est la version allégée et simplifiée d’une thèse de doctorat. Des tableaux généalogiques, des cartes et des documents les plus variés soutiennent et illustrent un texte à la fois dense et riche d’informations sur le Pays de Châteaubriant. 

Renseignements pratiques

 Ouvrage de 272 pages, grand format (30 x 21 cm), reliure cartonnée avec couverture pelliculée. Impression en noir, papier mat satin 150 g. Édition : mai 2015.

 Prix public : 29 euros. Prix adhérent : 25 euros. Port en sus. Pour avoir des précisions : voir page « Nous contacter ».

 

 

 

 

 

Ronan Pérennès, « De l’histoire au patrimoine. La forge Neuve. Moisdon-la-Rivière »

 Notice

● La Forge Neuve doit sa naissance, son développement et l’essentiel de son activité, de 1670 à 1869, aux barons de Châteaubriant. Elle incarne au Pays de Châteaubriant le type des grandes « usines à fer », ces grandes forges hydrauliques au bois qui, en Bretagne et dans le royaume, sont un trait d’union entre les techniques métallurgiques médiévales et les techniques développées au cours de la Révolution industrielle au XIXe siècle.

 

● Cet ouvrage ne se réduit pas à l’histoire d’une forge. Depuis 1869, le site de la Forge Neuve a vécu au rythme d’autres activités industrielles, peu connues jusqu’à ce jour. Il a hébergé l’histoire douloureuse des camps d’internement de Réfugiés espagnols puis de Tsiganes, entre 1939 et 1942. Depuis les années 1950, il connaît une valorisation patrimoniale et touristique. Ouvert en 2013, le nouveau musée du Site des Forges en témoigne.

 

● C’est un ouvrage de base signé par un jeune professeur fortement aidé par la Société historique « Histoire et Patrimoine du Pays de Châteaubriant ». Cet ouvrage sera la référence sur la chronologie et la présentation des faits et des activités sur le site de la Forge Neuve.

 

● Le texte est volontairement simple, accessible à tous. Il est enrichi de 80 documents cartographiques et photographiques. Certains clichés sont exceptionnels.

 

Renseignements pratiques

● Ouvrage broché de 168 pages, format 17 x 24 cm. Impression : 160 pages en noir et 8 pages en quadrichromie, papier mat satin 150 g. Édition : octobre 2014.

● Prix public : 22 euros. Prix adhérent : 18 euros. Port en sus. Pour avoir des précisions : voir page « Nous contacter ».

 

 

 

 

 

 

Rogatien Mortier, Rogatien d’Abbaretz. Souvenirs et passion

Notice


● Ce n’est pas un catalogue froid et impersonnel, mais une série passionnante d’anecdotes vécues et mémorables, notamment lors des grands travaux agricoles, sur la vie du village du Houx, et lors de l’acquisition de machines.

● Cet ouvrage présente, d’une part, des temps forts de la vie agricole vécue par le jeune Rogatien, et d’autre part, la réalisation progressive du musée Agri-Rétro avec ses collections de tracteurs, de matériel Huard et des moissonneuses-batteuses Braud.

● C’est un ouvrage qui déclame à la fois une passion, une œuvre de sauvegarde d’un matériel agricole de temps révolus, et une personnalité attachante. C’est aussi un ouvrage qui va faire rire tous ses lecteurs. Un extrait de la préface en résume le ton : « Rogatien, c’est un grand bol d’air d’optimisme, un hymne au travail bien fait, un éclat de vie et de rire dans cette France de 2013 qui trop s’ennuie et qui doute ».

 

 

Renseignements pratiques

● Ouvrage broché de 160 pages, format 16 x 24 cm. Impression : 144 pages en noir et 16 pages en quadrichromie, papier mat satin 135 g. Édition : juin 2013.

● Prix public : 22 euros. Prix adhérent : 20 euros. Port en sus. Pour avoir des précisions : voir page « Nous contacter ».

 

 

 

 

C. Bouvet, A. Gallicé, A. Legrais, A. Pacault, Les moulins du Pays de Châteaubriant. Près de 1 000 ans d’histoire 

Notice

● Cet ouvrage, qui a demandé l’examen de plus de 500 dossiers et registres, et un travail de plus de 3 000 h, repose sur l’exploitation de 310  « cartes d’identité » de moulins à eau et à vent, moulins céréaliers, moulins à draps, moulins à tan, et moulins-forges.

● Une première partie présente l’évolution des moulins du 11e siècle à 1950. Une deuxième partie intitulée « Mémoires de moulins et de meuniers » offre, toujours à partir de documents parfois exceptionnels, des exemples concrets extrêmement variés.

● Des textes, des cartes, des photographies attestent un riche vécu et témoignent d’un patrimoine ancré dans des paysages de Bretagne, un patrimoine fragile, à regarder et à préserver. L’artiste Gary Harmer en enrichi et embelli l’écrin documentaire avec ses dessins et ses aquarelles.

Renseignements pratiques

● Ouvrage de 240 pages, format à l’italienne 26 x 20 cm, reliure cartonnée avec couverture pelliculée. Impression : 216 pages en noir et 24 pages en quadrichromie, papier mat satin 135 g. Édition : avril 2013.

● Prix public : 29 euros. Prix adhérent : 27 euros. Port en sus. Pour avoir des précisions : voir page « Nous contacter ».

 

 

C. Bouvet, A. Gallicé, L’abbaye Notre-Dame de Melleray

Notice

● Cet ouvrage est une refonte d’un premier livre paru voilà 4 ans, dont le tirage de 1000 exemplaires fut rapidement épuisé. L’analyse historique met à la portée du plus grand nombre de lecteurs les résultats des plus récentes recherches des deux auteurs. Ainsi, des chapitres nouveaux sont notamment consacrés aux origines de l’abbaye et à la vie de cette abbaye avant la Première Guerre mondiale.

● Sur la forme, beaucoup d’éléments ont changé, à la fois pour le texte général, pour les textes documents et pour l’iconographie, afin de proposer un visuel intégrant les tendances actuelles.

●  L’HIPPAC propose un bel ouvrage qui exploite les possibilités de la quadrichromie, avec une reliure cartonnée, pour un prix modique afin d’avoir le plus grand nombre possible de lecteurs.

Renseignements pratiques

● Ouvrage de 80 pages, format 20 x 26 cm, reliure cartonnée avec couverture pelliculée. Impression en quadrichromie, papier mat satin 135 g. Édition : juin 2012.

● Prix public : 19 euros. Port en sus. Pour avoir des précisions : voir page « Nous contacter ».

 

 

C. Bouvet, A. Gallicé, M. Launay, Melleray à la Belle Époque, 1900-1914

Notice

● Cet ouvrage est composé par trois historiens chevronnés qui connaissent bien Melleray. Ils ont exploité les archives de Melleray, en particulier un véritable trésor : environ 350 plaques photographiques réalisées par un moine, de 1903 à 1907.

● Ainsi, on découvre Melleray dans tous ses aspects : les lieux, la vie des moines et l’extrême diversité des activités. À cette époque, environ 100 moines aidés par un entourage nombreux vivent à Melleray. L’abbaye est alors un pôle spirituel rayonnant et un exceptionnel domaine agricole surtout spécialisé dans les graines. Le rôle social de l’abbaye est considérable. Enfin, l’abbaye établit une sociabilité complexe avec les gens du pays.

● Au total, un texte rigoureux mais simple présente et commente plus de 200 clichés, la plupart d’une qualité exceptionnelle.

Renseignements pratiques

● Ouvrage de 136 pages, format à l’italienne 26 x 20 cm, reliure cartonnée avec couverture pelliculée. Impression en noir et sépia, papier mat satin 135 g. Édition : septembre 2011.

● Prix public et adhérent : 20 euros, prix modique au regard de la qualité de l’ouvrage. Port en sus. Pour avoir des précisions : voir page « Nous contacter ».

 

 

Georges Charron, Georges – Paysan du Pays de Châteaubriant

Notice

● Nous sommes à Villepôt, des années 1930 au début des années 1960. Georges Charron nous livre les grands ressorts de la société de sa jeunesse. Du fin fond des siècles vivent encore des traditions de savoir être et de savoir faire transmises par la fidélité. Fidélité aux parents qui disent et qui montrent, fidélité à la nature qui ouvre les yeux et qui régule le travail. Un monde de respect, un monde de solidarité, mais un monde difficile. Le monde de Georges Charron n’est pas un « bon vieux temps ». Pas de nostalgie chez Georges Charron. Avec ses mots, bien à lui, avec beaucoup de retenue, de pudeur et de tendresse, il nous fait partager des valeurs qu’il a faites siennes, dans une société pas encore éclatée. C’est l’enseignement majeur de cet ouvrage.

● Cet ouvrage apporte une contribution essentielle à la connaissance du Pays de Châteaubriant voilà plus d’un demi-siècle.

● 30 documents photographiques enrichissent le texte. Lexique : 108 mots du parler de Villepôt.

Renseignements pratiques

● Ouvrage de 160 pages, format 15,5 x 24 cm, papier 135 g. Édition : avril 2010.

● Tirage épuisé.

 

 

 

 

Christian Bouvet, Guy Le Bris, André Neau, Légendes du Pays de Châteaubriant

Notice

● L’ouvrage présente 62 légendes du Pays de Châteaubriant, puisées à 29 auteurs. Ouvrage en deux principales parties : la première regroupe les 62 textes ; la seconde, intitulée « Notices explicatives », propose des présentations et des analyses de toutes les légendes. S’y ajoutent un lexique, les principales sources imprimées des légendes et les principaux recueils de légendes bretonnes.

● Une postface propose des pistes d’analyse des légendes du Pays de Châteaubriant. Quelques domaines s’imposent : les êtres des légendes ; les apports des légendes à la connaissance de la société d’autrefois, des hommes et de leurs cadres de vie ; les rapports entre les légendes, la pédagogie, la morale, et notamment la morale chrétienne catholique. Enfin, les légendes participent à l’univers mental des individus, des groupes, de la société du Pays de Châteaubriant. Elles peuvent être des éléments forts d’une analyse anthropologique des traditions populaires de notre région.

● Illustrations et dessins originaux de Gary Harmer.

Renseignements pratiques

● Cet ouvrage est un numéro spécial de la revue 2009. Ouvrage de 248 pages. Format 20 x 24 cm, papier 135 g. Édition : décembre 2009.

● Prix public : 29,90 euros ; prix adhérent : 25 euros. Port en sus. Pour avoir des précisions : voir page « Nous contacter ».

 

 

Christian Bouvet, Châteaubriant – Histoire millénaire des noms des lieux et des rues

Notice

● Une longue introduction présente des données de géographie historique, des éléments sur les origines et les significations des noms de lieux, les enjeux des noms des rues et des places depuis la Révolution.

● Dictionnaire : 453 noms de lieux, de quartiers, de rues, de portes, de chemins…

● Deux annexes : Châteaubriant avant 1789 : les noms des lieux habités, des rues et des places ; liste des rues et places qui ont changé de nom par décision municipale.

● Des plans : 7 plans historiques dont le premier de 1672 ; des plans actuels pour se repérer.

● Exceptionnel : 20 peintures et dessins originaux de Gary Harmer illustrent cet ouvrage.

Renseignements pratiques

● Ouvrage de 240 pages, format 15,5 x 24 cm, papier 135 g. Édition : novembre 2008. Tirage : 500 exemplaires numérotés et signés par l’auteur.

● Prix public : 23 euros ; prix adhérent : 20 euros. Port en sus. Pour avoir des précisions : voir page « Nous contacter ».

 

 

 

 

Christian Bouvet, Alain Gallicé, Notre-Dame de Melleray, une abbaye cistercienne de sa fondation à aujourd’hui

Notice

● L’abbaye cistercienne de Melleray est fondée en 1145. L’abbaye devient aux 12e et 13e siècles un centre spirituel important de la région, protégée par de grandes familles seigneuriales dont celle de Châteaubriant. Aux 17e et 18e siècles, un formidable effort de restauration et de construction transforme l’abbaye. Fermée et vendue sous la Révolution, l’abbaye retrouve des moines cisterciens en 1817. Melleray devient au 19e siècle un grand centre spirituel et un domaine agricole pionnier dans l’Ouest.

● Aujourd’hui, Notre-Dame de Melleray, assure la continuité de la vie cistercienne. Son église abbatiale, restaurée dans sa simplicité première, symbolise cette permanence spirituelle.

● L’analyse historique met à la portée du plus grand nombre de lecteurs les acquis récents de la recherche historique. Le texte est étroitement associé à une riche documentation inédite : 146 illustrations et 40 documents.

Renseignements pratiques

● Ouvrage de 80 pages, format 20 x 26 cm, papier 135 g. Édition : juin 2008.

● Tirage épuisé.

 

 

Christian Bouvet, Châteaubriant – Histoire des hôtels de ville

Notice

●  L’actuel hôtel de ville ouvre à la Saint-Jean 1851. C’est aussi une halle symbolisant l’affirmation et la prospérité de la ville au centre de ses campagnes qui frémissent alors des premiers bouleversements agricoles modernes. Une halle aux grains et une mairie réunies !

● Cet hôtel de ville est l’aboutissement d’un long combat depuis la naissance de la communauté de ville, le 20 septembre 1587. Mais cet hôtel de ville, construit au nord de la ville close, bouleverse l’organisation de la cité : c’est le premier grand acte d’urbanisme moderne de Châteaubriant.

● L’analyse historique présente, simplement, les lieux et édifices qui, de 1587 à nos jours, abritent l’exercice de la démocratie municipale.

● Le texte est associé à une riche documentation, souvent inédite. Quelques documents sont vraiment exceptionnels par leur témoignage historique. Au total, une cinquantaine d’illustrations.

Renseignements pratiques

● Ouvrage de 32 pages, format 20 x 26 cm, papier 135 g. Édition : décembre 2007.

● Prix public : 15 euros ; prix adhérent : 12 euros. Port en sus. Pour avoir des précisions : voir page « Nous contacter ».

 

 

 

Christian Bouvet, Les Voltigeurs castelbriantais. 1907-2007 

Notice

●  Les Voltigeurs castelbriantais sont une association d’éducation physique, morale et patriotique, qui naît en 1907, dans la tourmente des lendemains de la séparation de l’Église et de l’État. La dimension sportive l’emporte sur l’embrigadement dans les années 1920. Les Voltigeurs diversifient alors leurs pratiques sportives, mais la gymnastique reçoit le plus de lauriers. Le théâtre et le cinéma participent à l’épopée ! Cet ouvrage analyse les principales phases de cette extraordinaire aventure humaine, sportive, sociale et culturelle en sept chapitres.

● Le texte est étroitement associé à une très riche documentation, souvent inédite. Quelques documents sont vraiment exceptionnels, par leur qualité artistique, par leur témoignage historique, par leur apport affectif. Au total, 110 illustrations.

Renseignements pratiques

● Ouvrage de 34 pages, format 20 x 26 cm, papier 135 g. Édition : octobre 2007.

● Prix public : 15 euros ; prix adhérent : 12 euros. Port en sus. Pour avoir des précisions : voir page « Nous contacter ».

 

 

 

 

Gustave Le Blaye, Nozay sous la Monarchie de Juillet. Le territoire, les habitants, les activités en 1843

Notice

● Véritable reportage sur la commune de Nozay laissé par Gustave Le Blaye, notaire à Nozay de 1837 à 1843. Excellent observateur, Gustave Le Blaye note ses impressions sur les ressources locales, le développement des techniques et des idées, la mentalité et le mode de vie des gens, la santé publique… Il dresse une sorte de radioscopie de cette commune, avec des remarques pertinentes.

● Sept chapitres : géographie du territoire communal ; la grande affaire : l’agriculture ; industrie, commerce, foires ; population et habitat ; chemins et transports ; vie sociale, mœurs et coutumes ; la Ville-au-Chef.

● Texte présenté par Jean Bouteiller, avec notes, lexique et bibliographie

● Originalité : un dessin du vieux bourg de Nozay (chevet de l’église paroissiale Saint-Pierre, construit en 1827-1828, et rue du cimetière), réalisé par V. Boismain en 1940.

Renseignements pratiques

● Ouvrage de 64 pages, format 15,5 x 24 cm, papier couché mat 135 g. Dix-sept illustrations. Édition : octobre 2007.

● Prix public : 18 euros. Prix adhérent : 15 euros. Port en sus. Pour avoir des précisions : voir page « Nous contacter ».

 

 

Jean Bouteiller, Chronique de la Révolution à Nozay (1789-1800)

Notice

● Cette chronique locale n’explique pas toute la Révolution à Nozay. Elle dégage plutôt un « micro-climat », un écho de la longue et profonde tourmente qui secoue le pays tout entier. Zone plutôt protégée et même relativement calme si on la compare à la région voisine de Châteaubriant, Nozay connaît quand même quelques coups de tabac. Ces dix années laissent dans les mentalités des traces profondes.

● Cinq chapitres : 1. Une paroisse sous l’Ancien Régime ; 2. 1789-1792. De l’effervescence aux ruptures ; 3. 1793-1794. Nozay aux heures de la guerre civile, de la déchristianisation et de la Terreur ; 4. 1795-1798. Au gré des flux et reflux politiques ; 5. 1799-début 1800. Dernières flambées.

● Principaux personnages à Nozay pendant la Révolution (21 courtes biographies).

● Originalité : 2 dessins de l’église paroissiale de Saint-Pierre de Nozay en 1782, réalisés à partir d’une reconstitution d’après des documents de cette époque.

 

Renseignements pratiques

● Ouvrage de 176 pages, format 15,5 x 24 cm, papier couché mat 135 g. Vingt illustrations. Édition : juillet 2006.

● Prix public : 25 euros ; prix adhérent : 20 euros. Port en sus. Pour avoir des précisions : voir page « Nous contacter »

 

 

 

Christian Bouvet, Châteaubriant - Histoires

Notice

● Vingt histoires : D’histoire en histoire, l’ensemble des vingt histoires plus ou moins croisées présente de larges pans de l’histoire de Châteaubriant. L’évolution du nom de la ville. Les seigneurs de Châteaubriant et leurs vassaux aux XIe-XIIe siècles. Châteaubriant et son pays pendant la guerre de Cent Ans. Le siège de Châteaubriant en avril 1488. La légende du seigneur galérien. La famine et la peste à Châteaubriant en 1584. Françoise de Foix et la légende noire de Jean de Laval. Châteaubriant, ville close fortifiée. La porte Saint-Nicolas des origines à 1789. Les faubourgs de Châteaubriant à la veille de la Révolution. Le prieuré Saint-Sauveur de Béré. Les trois églises Saint-Nicolas. L’extraordinaire naissance d’une mairie. La journée du 2 avril 1789. Montagne-sur-Chère. La guillotine à Châteaubriant. La naissance du corps des sapeurs pompiers. 1900 : vive le marché couvert Jeanne d’Arc ! Le 22 octobre 1941. La Foire de Béré.

● Principaux repères chronologiques de la cité, de l’époque mérovingienne à 1980. Liste des maires de Châteaubriant depuis 1790. Liste des sous-préfets de Châteaubriant depuis 1800.

● Originalité : 13 dessins d’Yves Gaudronneau, création exclusive pour cet ouvrage.

Renseignements pratiques

● Ouvrage de 192 pages, format 15,5 x 24 cm, papier 135 g. Édition : novembre 2002.

● Tirage épuisé.

Christian Bouvet et Michel Charron, Châteaubriant… il y a cent ans. Les trois principales places

Notice

● Sept plans : centre de la ville à la veille de la Révolution et au début du XXe siècle ; la place Saint-Nicolas vers 1920 et en 1910 ; les trois places à la Belle Époque.

● Étude historique : Avec sa chapelle, son cimetière et son marché, la place Saint-Nicolas est un lieu fondamental de la ville close dès le Moyen Âge, considérablement transformée dans les années 1872-1900, avec une nouvelle église remplaçant la chapelle Renaissance. La place de la Motte-à-Madame, promenade créée au milieu du XVIe siècle, est aplanie avant la Révolution pour accueillir les marchés aux bestiaux, extraordinaires vers 1900. La place des Terrasses, créée au XIXe siècle sur des vestiges d’un espace fortifié, conjugue vers 1900 les temps du château, de l’école, de la gare, des marchés et des promeneurs. 

● Cet ouvrage est organisé comme sur les axes, avec une étude historique des trois places, une dizaine de clichés très rares d’artisans et commerçants, et une trentaine d’entêtes de factures.

Renseignements pratiques

● Ouvrage de 64 pages, format 21 x 29 cm, papier 170 g, impression noire. Édition : juin 2004.

● Prix public : 15 euros ; prix adhérent : 10 euros. Port en sus. Pour avoir des précisions : voir page « Nous contacter ».

 

 

 Christian Bouvet et Michel Charron, Châteaubriant… il y a cent ans. Les deux axes de la vieille ville

2010 01 08Axes

Notice

● Cinq plans : centre de la ville en 1789 et au début du XXe siècle ; percée nord (1847-1848) et percée  sud (1881-1882) de la Rue de l’Hôtel de ville ; plan de cette rue (actuelle Rue A. Briand) vers 1910.

● Étude historique : La Grande Rue : avec ses halles médiévales en son centre, cet axe millénaire de la ville close structure le tissu urbain et socio-économique de la cité jusqu’au milieu du XIXe siècle. La Rue de l’Hôtel de Ville : percée en deux temps au XIXe siècle, elle ouvre et remodèle totalement le centre de la ville, provoquant notamment la naissance de la halle-mairie et la création de la nouvelle voie vers Angers.

● Cent photographies commentées présentent ces axes au début du XXe siècle. Une quinzaine de clichés très rares présentent des artisans et commerçants posant devant leur boutique. L’ensemble est agrémenté par la reproduction d’une trentaine d’entêtes de factures des commerces au début du XXe siècle.

Renseignements pratiques

● Ouvrage de 64 pages, format 21 x 29 cm, papier 170 g, impression noire. Édition : octobre 2003.

● Prix public : 15 euros ; prix adhérent : 10 euros. Port en sus. Pour avoir des précisions : voir page « Nous contacter ».

 

 

 

Joomla Template by Joomla51.com